• Itinéraire  Contact Newsletter
  • EXTRAVAGANCE
  • 2 rue Bayard 38000 Grenoble - Tél. 09 81 37 12 60
  • lundi 14h-19h ,mardi,mercredi,jeudi,vendredi 10h-12h30 et 14h-19h
  • Samedi 10h-19h non-stop

Galerie


Joseph-Antoine d'Ornano

Joseph-Antoine d’Ornano, avoue être entré par effraction dans la peinture.

Privilégiant les séries de petits formats, il puise son inspiration dans des figures ou paysages légèrement décalés du réel.

Avec l’encre et l’aquarelle, il côtoie souvent l’inattendu.

Quant au noir du fusain , il mène souvent à la lumière. 

« Ce qui m’importe, ce n’est pas tant ce qui se dit sur la peinture, que le plaisir éprouvé en compagnie d’un tableau. C’est le même genre de plaisir que j’éprouve dans une chambre d’été ».

L’artiste offre ses paysages et ses intérieurs personnels, visités par une inspiration qui renvoie le spectateur aux Maîtres qui nourrissent sa démarche de créateur : Vuillard, Seurat, Morandi, Zoran Music, Fra Angelico 

A travers une technique figurative, parfois proche de l’abstraction, il nous fait pénétrer dans un univers profond, habité, où la technique s’estompe derrière l’indiscrétion d’un voile à peine soulevé, libérant un regard complice sur ses figures intimes .

José Antoine d’Ornano est connu pour ses nouvelles,  ses  romans  et ses essais.

"Depuis quelques temps, un nombre considérable d’images semblent déborder de ses livres et grimper sur les cimaises parisiennes. Cela n’a rien d’étonnant car ses mots distillent des images… Les lecteurs de Joseph Antoine d’Ornano ont tous en mémoire d’intenses visions. Ils ont baigné dans une atmosphère lumineuse où l’ombre et la lumière se livrent, sans bruit, une guerre des limes. Ils ont parcouru  villes,  rues et jardins du sud, en été, à midi ou à la tombée du jour. Ils ont rejoint ses personnages solitaires.

Un jour, ce qui devait arriver arriva: les images résonnaient si fort que le stylo n’a plus suffi à les contenir dans les mots, le pinceau vint lui porter secours. Les images ont alors déferlé. Joseph Antoine n’en fut pas troublé.  Il resta fidèle à la page et à son format. Il continua à se rendre chaque jour en ce lieu d’aventures et de métamorphoses où la lumière et l’ombre se livrent bataille. Souvent l’encre noire se répand et chasse les mots, la blancheur se réserve et affirme son évidence rayonnante.

Ainsi les peintures de Joseph Antoine d’Ornano ont toutes eu pour langes  les pages d’un livre. Elles ont bousculé la typographie et pris possession pied à pied de l’espace quotidien du poète. Sous ses doigts, le silence qui enveloppe ses récits est devenu palpable."

Aude de Kerros

Chaque appui du pinceau ou de la mine du fusain, sur ce papier support si soigneusement fragmenté, si destiné à ses encres et ses lavis, fait sens et fait qu’une grande partie de ses créations
 se confrontent par effraction à nos souvenirs, rêvés ou enfouis. La rencontre ne nous laisse pas indemne !